Industrie textile : ces matières biologiques qui font du bien à la planète

Industrie textile : ces matières biologiques qui font du bien à la planète

mai 29, 2020 Non Par Benjamin

L’industrie du textile est l’une des plus polluantes au monde. Face à ce constat, de nombreuses alternatives de textiles écologiques ont vu le jour. Découvrez ci-dessous 3 matières qui ont le vent en poupe et qui sont une consolation pour l’environnement. 

La laine, la bonne surprise en toute saison 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la laine biologique est une matière qui peut aussi bien vous accompagner en hiver qu’en été. Sa structure à maille permet de ne pas laisser les odeurs s’imprégner et de pouvoir ainsi nécessiter que des lavages très espacés. La laine possède la capacité de se tendre et de retrouver sa forme initiale sans se déformer. 

Elle constitue ainsi une pièce exceptionnelle pour la confection de vêtements durables.  De plus, la laine est parfaitement biodégradable, sans risque allergène et surtout parfaitement agréable au contact de la peau. 

Le coton bio, pour des vêtements hautement confortables

Le coton traditionnel exige des quantités d’eau astronomique pour se développer. Comme alternative plus éthique et à l’écoute des complaintes de la planète, le coton bio est devenu incontournable. En plus d’être cultivée sans engrais de synthèse ni pesticides, la production de ce coton nécessite moins d’eau. 

Il suit ensuite des transformations en usine sans agents toxiques qui lui permettent d’acquérir la douceur lors du filage, des teintes impeccables, mais également une qualité exceptionnelle. Le coton biologique est résistant, esthétique et très confortable. 

Le tencel, un nuage de douceur sur la peau 

Le tencel est un textile écologique qui imite à la perfection le rendu de la soie. Il possède un aspect lustré et délicat ainsi qu’une douceur et une incroyable fluidité. Le tencel est écologique, résistant et est un parfait isolant hiver comme été. Son tissage permet d’obtenir un tissu parfaitement lisse qui ne marque pas au pliage et recouvre délicatement la peau pour un effet subtil. 

Le tencel est obtenu en transformant la pulpe de bois avec l’adjonction d’un solvant dépourvu de toxicité. Il constitue ainsi un textile biologique qui remplace parfaitement la soie dont la production porte souvent atteinte aux animaux (vers ébouillantés).